Marie Sabal-Lecco Adato dite Ajomo et Moh.
Peintre expressionniste franco camerounaise.

La vie est un tourbillon, un mouvement, la vie est la couleur, toutes les couleurs.
La vie est la tolérance, l’acceptation de l’autre tel qu’il est avec ses différences.
Elle est la danse, la joie et c’est cette aventure que je vous invite à partager au travers de mes créations.

Utilisant des couleurs vives et chaudes, sa peinture, déclinée sur plusieurs styles et thématiques, fascine et renvoie à notre propre histoire.
Le premier style, fait de répétitions de mouvement, de multiples corps collés les uns près des autres, en chaîne, dénonce l’esclavage, la violence, le racisme.
Mais les toiles restent toujours douces à regarder et l’idée de l’égalité et du rassemblement de toutes les races prédomine.
Le style doux, avec des couleurs pastel et tout en courbes nous renvoie quant à lui à la notion de la femme protectrice, thème cher à l’artiste.

En savoir plus sur Ajomo

actualités

Exposition "Les 300", du 21 Octobre au 10 Décembre 2022.
A peu près 300 artistes exposeront 2 toiles chacun, dimension 30x30 pour fêter les 30 ans de la galerie écho musée.
Certains, dont Marie Sabal-Lecco Adato, y ont exposé à plusieurs reprises dès l'ouverture, elle participera à l'événement.


Marie Sabal-Lecco Adato a participé à l'écriture collective d'un livre sur la Moskowa, quartier du 18e arrondissement dans le bas de Montmartre à Paris, elle a représenté sur un tableau, la diversité des habitants de ce quartier, elle a réalisé une œuvre à peu près identique sur les habitants de la Goutte d Or, quartiers dans lesquels elle a animé pendant des années des ateliers peinture avec les enfants.
Le tableau sur la Goutte d Or sera mis en vente dans l'exposition qui aura lieu à l'écho musée.

"

Winston Churchill

Là où se trouve une volonté.
Il existe un chemin".

Winston Chruchill

"

Peinture

Ajomo n’est pas tombée dans la création artistique dès son jeune âge.

Diplômée de la faculté de droit, pour suivre les desiderata de son père, homme politique de premier plan dans leur pays le Cameroun, Ajomo s’est épanouie dans la peinture.

Elle a élargi son domaine en devenant plasticienne.

Elle multiplie les thèmes et les personnages-clés.

Ses danseurs dynamiques rivalisent avec ses mères de famille, remplies de douceur, entourées d’enfants de toutes origines.

Ses toiles utilisent des couleurs chaudes, allant de l’ocre au marron foncé.

Sa Marianne, noire de peau, a été souvent copiée par d’autres.

Son travail a évolué récemment après un séjour auprès de la nation aborigène d’Australie.

Ajomo a été touchée par la forte personnalité des artistes locaux, et a appris à utiliser en toile de fond les signes typiques rencontrés.

Ses toiles ont pris une nouvelle dimension par l’utilisation de couleurs froides qui se sont ajoutées aux couleurs chaudes abondamment présentes depuis l’origine.

Les bleus les verts les parmes donnent un élan nouveau aux créations récentes.

Ajomo continue de faire partager ses valeurs de solidarité, de fraternité , de diversité et poursuit son combat contre l’esclavage et le racisme, et toutes formes de rejet de l’autre.

Elle prône le vivre ensemble et abhorre toutes discriminations religieuses ou sexuelles.

Elle magnifie les grandes causes humanitaires au travers de ses tableaux.